Mes premiers pas vers le zéro déchet

Avant de commencer à lire, j’aimerais que vous fassiez un petit exercice. Quelque chose de simple, mais qui vous aidera réellement à commencer votre aventure vers le zéro déchet.

À tous les jours, on voit tous de multiples façons de faire des changements dans notre quotidien. Le plus difficile ? Le faire, pour vrai. Penser à l’appliquer. Souvent, notre quotidien chargé prend le dessus. On se dit hey, c’est donc bien une bonne idée ça, mais on pense ensuite aux mille et une choses à faire et on oublie. C’est pour cette raison que d’écrire et se donner des petits défis sont des façons de s’assurer qu’on commence pour vrai.

J’aimerais donc que vous preniez papier et crayon (ou votre outil calendrier sur votre téléphone intelligent). Parmi la liste de trucs et astuces ci-dessous, vous allez sélectionner ceux qui vous allument le plus (ou si vous avez d’autres idées, foncez!). Notez la journée où vous commencerez votre changement, ainsi que votre défi à plus long terme.

Par exemple, je note que dans mon agenda, en date de demain, que j’irai acheter des sacs réutilisables pour fruits et légumes. Et je mets une alarme pour ne pas l’oublier (moi et ma mémoire…). Mon défi : dans 1 mois, ne plus utiliser aucun sac de plastique pour fruits et légumes. Vous pouvez aussi noter le tout sur une feuille de papier, et l’afficher sur votre réfrigérateur. GARANTIE que vous ne l’oublierez pas.

Maintenant que vous êtes prêt pour commencer (ou continuer) votre aventure vers une diminution de vos déchets, voici 7 trucs hyper simples.

La clé : allez-y à votre rythme, chaque petit geste compte.

photo-1511884642898-4c92249e20b6.jpg

Les sacs à collation réutilisables

J’ai décidé de vous présenter ce petit truc en premier, car il a été pour moi mon vrai premier pas vers le zéro déchet. C’est avec ce petit changement que j’ai réalisé que de travailler à diminuer son volume de déchets, ça pouvait être bin simple. 

Un matin, en faisant mon lunch pour le travail, j’ai réalisé que j’utilisais BEAUCOUP de sacs de type Ziploc. Beaucoup. Je devais en utiliser 5-6 à tous les jours, sans m’en rendre compte. 5-6 sacs à tous les jours de la semaine, c’est environ 260 sacs par année JUSTE EN ZIPLOC, JUSTE POUR MOI.

La solution :

©La Fabrik Eco

Remplacer vos sacs de type Ziploc jetables par des sacs à collation réutilisables. Fini le plastique! En plus, ils sont tellement simples d’entretien et super beaux : vous pouvez les laver à la machine ou simplement les laver rapidement à la main.

Vous pouvez les retrouver dans plusieurs formats, dans les boutiques de La Fabrik EcoOmaiki, Bentley et même dans la boutique du nutritionniste Hubert Cormier.

Éviter les pailles jetables

Vous avez certainement entendu parler du fardeau des pailles jetables. Récemment, on en parlait partout. En pour une bonne raison : selon Greenpeace, au Canada, environ 57 millions de pailles en plastique sont jetés À TOUS LES JOURS. Aux États-Unis, on parle de 500 millions.

La solution :

©OLA Bamboo

Le meilleur moyen de remédier à la situation, c’est de ne pas en utiliser du tout.  Les remplacer par des pailles en papier ou des pailles réutilisables restent des accessoires qui iront à la poubelle et finiront dans les océans un jour ou l’autre.

Par contre, certaines personnes ont besoin de pailles pour se nourrir. Ou encore, certains contenants requièrent une paille pour les utiliser. Dans ce cas, si vous devez absolument en utiliser une, optez plutôt pour une paille réutilisable.

Vous pourrez en retrouver chez OLA Bambou, Linen Chest et même Walmart.

Transporter un kit d’ustensiles

Ça vous arrive souvent d’oublier de mettre des ustensiles dans votre lunch et devoir utiliser des jetables ? Ou encore de ramasser un repas rapide pour diner et devoir utiliser les ustensiles en plastique qu’on vous sert avec votre repas ? On a beau se dire bin, c’est pas la fin du monde, juste une fourchette en plastique ne fera pas la différence. Eh bien, imaginez-vous si tout le monde pense comme çaça en fait de la fourchette en plastique.

La solution :

Une façon simple de diminuer votre quantité de déchets (et surtout de plastique), c’est simplement de conserver un set de fourchette, couteau et cuillère avec vous. Que ce soit dans votre sacoche ou dans votre mallette, dans votre tiroir de bureau ou dans votre voiture, vous pourrez maintenant refuser les ustensiles jetables. Et croyez-moi, vous ferez une différence.

Sacs pour fruits et légumes

Avez-vous déjà remarqué le nombre de petits sacs en plastique que vous utilisez pour acheter les fruits et légumes à l’épicerie ? Même si quelques-uns de ces sacs sont dits recyclables ou même biodégradables, ils sont loin d’être la solution : seulement 14% sont réellement recyclés puisqu’ils sont difficilement acceptés dans les centres de tri au Québec (vu les additifs chimiques ajoutés).

©CredoBags

La solution :

Utiliser des sacs de coton réutilisables pour les fruits, les légumes et le pain. Vous pourrez vous en procurer chez Avril, CredoBag, Oko Création et même chez Walmart.

Acheter en vrac

Avez-vous déjà remarqué le suremballage en épicerie? Presque tout, incluant les fruits, les légumes, le pain et les produits laitiers, sont emballés inutilement dans des tonnes et des tonnes de plastique. Même dans les marchés publics, les produits sont souvent remis dans des sacs de plastiques.

La solution 1 :

 Achetez en vrac. En plus d’être plus économique pour plusieurs items, on diminue l’utilisation d’emballages en plastique et la quantité est personnalisée. Apporter vos propres pots (belle façon de récupérer) ou des petits sacs réutilisables, et remplissez-les de vos produits favoris, de la quantité désirée. Vous serez d’ailleurs émerveillé devant la grandes variétés de produits offerts : épices, produits de base (tels que farine, sucre…), légumineuses, noix et graines, fruits séchés, pâtes et riz, huiles, beurre de noix, café, céréales et biscuits.

Mon conseil : commencez lentement pour éviter de vous y perdre.

Commencer avec les produits que vous utilisez le plus souvent. Conservez-les dans des pots en vitres avec le nom du produit et la date d’achat.

Pour trouver des magasins en vrac, c’est ici.

La solution 2 :

Apporter vos contenants dans les épiceries. Vous pouvez, dans certains supermarchés, demander qu’on mette vos viandes et poissons dans vos propres pots (adieu styromousse et plastique qui laissent couler du jus de poisson/viande dans nos sacs). Simplement  demander à l’employé avant.

Utiliser une tasse à café de voyage

Saviez-vous que les tasses à café jetables (par exemple, Tim Hortons ou Starbucks) sont difficilement recyclables à cause de la combinaison des matériaux. En plus, les couvercles sont faits de plastique, et donc non recyclables. Et le bilan est assez affreux : au Québec seulement, on utiliserait environ 1.5 milliards de gobelets par année.

La solution :

Utiliser une tasse à café de voyage permet non seulement de sauver sur le gaspillage, mais vous permettrait d’économiser de l’argent à certains endroits. Par exemple, saviez-vous que Tim Hortons offrait 10% de rabais sur votre café si vous apportez votre propre tasse de voyage?

Éviter les cafetières à capsules

Les machines à café de type Nespresso ne cessent de gagner en popularité. En plus de payer un prix plus élevé par café, des milliards de dosettes sont envoyés dans les sites d’enfouissement chaque année. Même si les matériaux sont recyclables, il faut souvent plusieurs procédés pour séparer les différentes couches, et sont donc jetés au lieu d’être recyclés.

photo-1511920170033-f8396924c348-e1538540589859.jpg

La solution :

Utiliser des capsules réutilisables et recyclables (par exemple, MyCap ou LifeWithoutPlastic) aide non seulement l’environnement, mais aussi votre portefeuille. Vous avez aussi l’option de revenir à la bonne vieille méthode de faire du café, soit avec des filtres permanents. Je vous invite d’ailleurs à lire l’article du nutritionniste Bernard Lavallée Cinq façons de rendre sa cafetière à capsules Nespresso plus écolo  pour plus d’information.

Alors, quel sera votre premier pas (ou votre prochain pas) vers un mode de vie zéro déchet ? Je vous invite à partager vos actions et vos pensées, vos questionnements et commentaires – c’est tellement plus motivant de faire ça en gang et d’apprendre des autres.

 

NB. Je n’ai aucun retour d’argent sur aucun produit vendu. Cet article a été créé à des fins d’information basé sur ma propre opinion sans aucun but de publicité.

Publié par

La Nutri Écolo

Nutritionniste, membre de l'Ordre Professionnel des Diététistes du Québec (OPDQ), j'ai gradué de l'Université McGill en décembre 2017. Mes deux passions sont la nutrition et l'environnement : j'en mange, j'en parle, je les enseigne.

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s